[campagne] Pits & Perils : « Honneur et Profit ! » (épisode 11)

  • Genre : médiéval-fantastique
  • MJ : Pierre « Bendir »
  • Joueurs : Adrien, Catherine, JB, Loïc, Ronan
  • Date : 19 février 2019
  • Horaire : 20h30
  • Durée de la partie : 4h
  • Durée de la campagne : jusqu’à ce que vous soyez riches et célèbres ou que tout le groupe meurt dans d’atroces souffrances

Dans l’épisode précédent

Après le départ des elfes le groupe poursuit l’exploration de la forêt de ronces jusqu’à la découverte d’un grand pont surplombant le fleuve. De l’autre côté se trouve une nouvelle forêt de ronce. A peine s’approche-t-il que Girars meurt, criblé de flèches sauriennes. Le groupe préfère prendre la fuite face à ces nombreux ennemis dirigé par leur roi juché sur le dos d’une araignée géante.

Une fois à l’extérieur les aventuriers se concertent pour trouver une solution afin de rentrer à Prugeac avec la tête du roi saurien, trophée nécessaire pour prouver leur valeur auprès du Baron et obtenir la propriété d’une tour se trouvant sur ses terres.

Vivesprit propose une idée : dans la ville souterraine qu’ils avaient traversés lors de la mission précédente, il avait ramassé un « parchemin de vrai nom » capable d’invoquer l’un des douze Seineurs Démoniaques et de l’obliger à accomplir une tâche. Il suffirait alors de lui ordonner de ramener la tête du roi saurien. Ses camarades approuvent ce plan et Sathanus apparaît. Dans une traînée de flammes à l’odeur de souffre le démon s’engouffre dans la forêt telle une marionnette, traverse le pont et revient avec la tête de saurien tant convoitée. Furieux d’avoir été ainsi berné, Sathanus jure de se venger de Vivesprit avant de disparaître.

Cet acte démoniaque change profondément la psyché de Vivesprit et l’image qu’il renvoi à son entourage : les gens l’appellent désormais « Vivesprit le brigand ».

A Bazevin-la-Chapelle les sauriens se sont déjà dispersés et la Baronne reçoit le groupe en sauveurs. Le lendemain une cérémonie est donnée en l’honneur de Girars. La Baronne de Bazevin convainc Inaki le Victorieux, le nain prêtre du village, d’accompagner les aventuriers sur la route afin de les garder dans la lumière de Dieu. En effet, l’ensemble du groupe semble de plus en plus influencé par le mal.

Sur le chemin de Prugeac, les six font la rencontre d’un va-nu-pieds évanoui au bord de la route. A son réveil l’homme est complètement déboussolé et incapable d’expliquer comment il est arrivé là. Vivesprit comprend rapidement qu’il s’agit d’un loup-garou. Le groupe conduit le pauvre homme à la cathédrale de Brigueux afin qu’un Grand Prêtre le guérisse, mais face à la somme de 700 pièces d’or demandée pour que la cérémonie de guérison puisse avoir lieu ils préfèrent livrer l’homme à la garde afin qu’il soit descendu aux oubliettes. Une trahison qui révèle le manque de loyauté dont Terborh fait preuve depuis plusieurs semaines, on parle à nouveau de lui sous le nom de «Terborh le fécond ».

En fin d’après-midi le groupe se retrouve finalement dans la salle d’audience du Baron de Prugeac qui, en l’honneur de leur bravoure et de leur courage, leur confie le rez-de-chaussée de sa tour.

Laisser un commentaire